Réussir l’intégration d’un nouveau salarié

21 septembre 2019 -

Le recrutement est chronophage, nécessite la mobilisation de ressources, d’énergie voire d’argent. Lorsque le processus est terminé et que vous avez trouvé la perle rare, il reste une étape très importante à passer : l’intégration du nouveau collaborateur. Objectifs principaux de cette démarche : lui accorder une vraie place dans l’entreprise et transformer le recrutement en succès. […]

Le recrutement est chronophage, nécessite la mobilisation de ressources, d’énergie voire d’argent. Lorsque le processus est terminé et que vous avez trouvé la perle rare, il reste une étape très importante à passer : l’intégration du nouveau collaborateur. Objectifs principaux de cette démarche : lui accorder une vraie place dans l’entreprise et transformer le recrutement en succès.

L’intégration du salarié, une étape primordiale

Une intégration réussie est fondamentale. En effet, elle permet tout d’abord au nouvel arrivant de prendre son poste dans les meilleures conditions. Elle se sentira ainsi soutenue et accompagnée. Ensuite, une intégration qui se déroule mal peut être source de départ prématuré du salarié et ainsi coûter cher à l’entreprise : en temps de recrutement, en temps de formation…

Anticiper et préparer l’arrivée du nouveau collaborateur

Même si cela peut paraître évident, l’intégration d’un nouvel employé passe par la préparation de son arrivée. Préparation du poste de travail : bureau, ordinateur, matériel de bureautique, badges, fournitures…

Vous devez également informer vos salariés des différents services de la venue d’un nouvel arrivant. Pensez aussi à organiser une réunion d’équipe pour présenter officiellement le nouveau salarié à tout le monde.

Un bon accueil

Lors de la première journée du collaborateur, inutile de lui confier directement ses premières tâches. Prenez le temps de lui faire visiter l’entreprise, les locaux afin qu’il puisse se familiariser avec l’environnement et le fonctionnement de votre structure. Vous pourrez en profiter pour lui parler du règlement intérieur, de la culture de l’entreprises, de ses codes et de ses valeurs. Présentez-lui chaque collaborateur présent.

L’importance du tuteur

Afin de faciliter au mieux l’intégration du nouveau salarié, il est conseillé de désigner une personne de référence ou un tuteur. Cette personne fera office de repère et pourra accompagner le nouvel arrivant dans sa prise de poste. Cette personne peut être le manager mais ce n’est pas nécessairement le cas. Il est préférable que celle-ci ait une bonne connaissance des tâches afférentes au poste.

Suivre et accompagner

A la suite de la phase d’accueil, le nouveau collaborateur doit généralement être formé (la plupart du temps par son tuteur) puis accompagné jusqu’à devenir autonome et opérationnel. Tout au long de cette période, pensez à faire des points réguliers avec lui pour s’assurer de sa bonne intégration et que la prise de poste se passe bien. L’entretien de fin de période d’essai puis le premier entretien annuel seront l’occasion de valider la pertinence du recrutement.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer